Les η-Aquarides en 2021

Le déplacement du radiant des Eta-Aquarides en 2021 L'essaim météoritique des η-Aquarides est peu connu. Il est pourtant approvisionné par la très célèbre comète de Halley à chacun de ses passages, tous les 76 ans, le dernier remontant à 1986. C'est au cœur du printemps, entre le 19 avril et le 28 mai, qu'il peut être observé. Au plus fort de son activité, autour du 6 mai habituellement, et précisément le 6 mai en 2021, il tombe environ 40 à 85 météores par heure, voire deux fois plus selon les années. En effet, on assiste parfois à de belles surprises, comme en 2013, avec 140 météores qui ont fendu le ciel en une seule heure.

meteorites Les météores d'un même essaim paraissent venir d'un même point de la sphère céleste. Ce point est appelé radiant. Sa position varie au fil des jours. Le nom de la constellation dans laquelle il se situe donne son nom à l'essaim météoritique. Ainsi, l'essaim des η-Aquarides doit son nom à la constellation du Verseau (Aquarius en latin), car autour du maximum de l'essaim les étoiles filantes semblent émaner d'un point situé dans cette constellation. D'autres météores n'ont pas de directions privilégiées, on parle alors de météores sporadiques. Dans le cas des Aquarides, il existe plusieurs essaims d'étoiles filantes dont le radiant au moment du maximum se situe dans la constellation du Verseau. On ajoute alors au nom d'Aquarides le nom de l'étoile que se situe à proximité, ici une de ses étoiles les plus brillantes, Eta Aquarii (η). Il existe ainsi un autre essaim d'Aquarides : les δ-Aquarides du Sud, actif du 12 juillet au 23 août, avec un maximum le 30 juillet, et un taux horaire moyen de 25.

Le fait qu’il soit situé dans la constellation du Verseau, donc au niveau de l’écliptique, fait qu’il est observable également dans une bonne partie de l’hémisphère sud. Le Verseau est une constellation qui ne s'élève malheureusement pas très haut au-dessus de l'horizon aux latitudes moyennes dans l'hémisphère nord, ce qui profite davantage aux spectateurs situés dans l'hémisphère austral.

Cependant cette position sur l’écliptique a un inconvénient. En effet le plan orbital de la Lune est incliné d’environ 5° par rapport à l’écliptique, et avoir la Lune à proximité du radiant rend l’observation quasiment impossible.

En 2021, heureusement, le maximum de l’essaim des η-Aquarides tombe 5 jours avant la Nouvelle Lune. La Lune ne gênera donc donc pas du tout les observations.

Les η-Aquarides ont une vitesse élevée, 66 km/s. C'est un des essaim d’étoiles filantes les plus rapides, avec les Léonides (71 km/s), et les Orionides (également 66km/s).

Pour observer, pas besoin de télescope, ni même d´une paire de jumelles. Il vous suffit simplement de vous allonger sur une chaise longue, et éventuellement de regarder plutôt en direction de la constellation du Verseau si souhaitez en voir un maximum. Evitez la lumière car la pupille de vos yeux met 15 à 20 minutes pour se dilater complètement et donc vous empêche momentanément d'en profiter au maximum.

accueil clubregulus.free.frclubregulus.free.fr